a-la-rencontre-des-clubs-dauditeurs-dw

A la rencontre des clubs d’auditeurs DW

En Afrique francophone et dans le monde, la DW compte plusieurs clubs de l’auditeur. Des amoureux fidèles à nos programmes se retrouvent pour écouter ensemble la radio ou discuter des thèmes traités.

Club des amis de la Deutsche Welle à Abidjan

Durant le mois d’août, nous vous proposons chaque mercredi d’aller à la rencontre de ces regroupements d’auditeurs qui écoutent notre antenne, parfois depuis des décennies.

Ils se sont parfois formés en club DW, pour partager leur intérêt pour l’actualité africaine ou l’Allemagne. Ce qui les rassemble? Tous vivent au rythme de la radio, dont notre chaîne qui les accompagne au jour le jour.

Ecoutez ci-dessous chaque semaine un reportage effectué sur place par l’un de nos correspondants: au Burkina Faso, au Bénin, en République démocratique du Congo, au Niger, au Burundi …

Bonne écoute!

Pour retrouver notre série précédente, consacrée au ramadan en Afrique, cliquez ici.

leglise-admet-lunion-civile

L’Eglise admet l’union civile

Les journaux allemands commentent le synode des évêques catholiques au Vatican sur le thème  » la famille » . Cette assemblée a révélé les divergences entre courants conservateurs et réformistes au sein de l’Eglise

Quelle position l’Eglise doit-elle adopter face aux évolutions du concept de la famille à notre époque ? C’était le thème du premier synode des évêques convoqué par le pape François. Durant 10 jours à Rome, des cardinaux et des évêques du monde entier, mais aussi des représentants des autres religions et des auditeurs laïcs, ont planché sur le sujet.

Pour la Frankfurter Allegmeine Zeitung, cette assemblée synodale montre les divergences de vues au sein de l’Eglise catholiques. Les Evêques n’ont pas adopté dans leur rapport final les paragraphes sur les divorcés remariés et sur les homosexuels. Pour le journal ce synode avait pour objectif d’inscrire dans le marbre les valeurs de l’église, une manière de marginaliser le Pape François jugé par certain ecclésiastiques trop réformateur. Mais certaines choses ont été mises sur la table et le Pape François apporte un tout nouveau souffle sur Rome estime le journal.

Pour la Süddeutsche Zeitung, ce synode a tout de même permis des avancées. Le rapport final reconnait le fondement sérieux des mariages civils, et autres formes de cohabitations stables hommes/femmes. Certes il n’y a aucun éveil de l’esprit sur la question des homosexuels note le journal mais le débat va se poursuivre.

Pour la Frankfurter Rundschau, à la lecture du rapport final du Synode, on s’aperçoit que la peur du changement est bien là et le concept traditionnel du mariage et de la famille reste pour l’Eglise la seule vérité à défendre.

Die Welt constate que la réforme de l’Eglise est compliquée. Il ne peut pas y avoir de compromis au Vatican. Les situations ne sont pas les mêmes à Manille à New-York ou à Berlin. Peut être que Rome devrait adopter des lignes directrices générales dans lesquelles les conférences épiscopales nationales trouveront leurs propres réponses aux questions de société.

lallemagne-lutte-contre-ebola

L’Allemagne lutte contre Ebola

Le gouvernement fédéral allemand fait des efforts pour soutenir la lutte contre l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest. À ce jour, l’Allemagne a débloqué 17 millions d’euros pour la lutte contre cette maladie.

L’Allemagne a fait construire deux centres d’isolement pour médecins au Libéria.

Sur le terrain, des organisations humanitaires sont à l’œuvre, comme par exemple ISAR ou Medeor, spécialisées dans l’aide sanitaire. Au cours de ces dernières semaines, ces deux structures ont mis en place leurs premières unités d’isolement pour malades atteints du virus Ebola au Libéria.

A Monrovia, la capitale du pays, ce sont deux unités d’isolement que ces structures ont mis en place. Et ces unités ont une capacité d’accueil de 44 lits d’une valeur d’environ 600 000 euros. Pour Bernd Pasteur, responsable des actions à Medeor, ces structures seront un soutien précieux, vues les pénuries sur place :

«D’abord, il y a les partenaires locaux mais on sait qu’il y a vraiment trop peu de médecins sur le terrain ici. Or il y a un besoin criant. Exemple, le gouvernement cubain a envoyé une équipe médicale de 156 médecins et il compte envoyer encore au moins 350 autres. Des réseaux internationaux sont mobilisés. Pour le moment, l’Allemagne n’a pas envoyé d’appui.»

Bientôt viendront des médecins allemands..

Ebola continue de faire de nombreuses victimes et les populations du Libéria ont besoin d’aide. 4 500 Allemands se sont portés volontaires pour lutter contre Ebola en Afrique de l’ouest dépuis que la ministre fédérale de la Défense, Ursula von der Leyen, a lancé le 22 septembre dernier un appel en ce sens.

Des volontaires sélectionnés suivent une formation de deux jours dans à l’hôpital de la Mission médicale à Würzburg. Cette formation porte entre autres sur l’utilisation de combinaisons de protection, la conservation des médicaments et autres traitements dans un climat humide et chaud et cela sous des tentes où la température ambiante est de 40 degrés.

Les 17 premiers volontaires qui ont déjà suivi la formation vont bientôt intégrer la Croix-Rouge allemande en Sierra Leone et au Libéria.

une-nuit-bord-du-train-de-lespoir

Une nuit à bord du train de l’espoir

L’Euronight 220 qui effectue la liaison Milan – Paris a été baptisé le « train de l’espoir » car chaque soir de nombreux migrants tentent de prendre ce train pour rejoindre le nord de l’Europe. Généralement sans succès.

« J’ai pris le train vers Paris mais la Police m’a renvoyé ici » (Youssef, Syrien 22 ans)

Chaque jour entre 2000 et 3000 migrants débarquent sur les côtes italiennes après une périlleuse traversée de la méditerranée. Beaucoup veulent rejoindre le Nord de l’Europe mais confrontés à la réglementation européenne, ils se retrouvent bloqués en Italie. A Milan, des centaines de migrants en transit errent dans la gare centrale. Chaque soir, ils sont nombreux à tenter de prendre le train de nuit de Milan à Paris en traversant la Suisse, un aller suivi d’un retour au point de départ en Italie. Un pays qui se sent bien seul face au problème des réfugiés. Katia Bitsch s’est rendue à la gare de Milan et a participé au voyage à bord de l’Euronight 220, le train de l’espoir.

des-armes-americaines-contre-lei

Des armes américaines contre l’EI

En Syrie, l’armée américaine a largué des armes aux combattants kurdes qui défendent Kobane contre les djihadistes de l’Etat islamique. Mais comment être sûr que les armes ne tombent pas entre de mauvaises mains ?

« Il faut garantir le bon usage des armes avec une présence au sol »

La ville de Kobane, située dans le nord de la Syrie, à la frontière avec la Turquie, est la cible d’une offensive de l’Etat islamique depuis plus d’un mois. Les Etats-Unis et la coalition internationale ont multiplié ces dernières semaines les frappes aériennes contre les djihadistes dans la région. Mais c’est la première fois que les Américains livrent du matériel militaire aux combattants kurdes de Syrie. Les forces kurdes qui les ont reçues ont déjà affirmé que ces armes seront « d’une grande aide ». Pourtant, le risque que ces armes se retrouvent aux mains de l’Etat islamique existe, comme nous l’explique Vincent Eiffling, chercheur au centre d’études des crises et conflits internationaux à l’Université catholique de Louvain en Belgique.

les-mesures-preventives-sont-elles-efficaces-

Les mesures préventives sont-elles efficaces ?

Les mesures de sécurité au niveau des frontières des pays touchés par le virus Ebola se renforcent tous les jours. Malgré la mobilisation de la communauté internationale, le virus semble être hors de contrôle.

En dehors de la sensibilisation et des mesures rudimentaires comme le lavage des mains, des passagers sont soumis à des contrôles avec des caméras thermiques. Mais est-ce suffisant pour préserver les populations des pays qui ne sont pas encore touchés ? Pas forcement, nous a répondu Docteur Adama Daou, médecin au Centre National d’Action à la lutte contre Ebola au Mali. Ecoutez ci-dessus, son interview.

rendre-justice-aux-victimes-au-mali

Rendre justice aux victimes au Mali

Sortir de la culture de l’arrangement et renforcer la lutte contre l’impunité, c’est l’une des principales recommandations faites au Mali par l’expert indépendant de l’ONU chargé des droits de l’homme, Suliman Baldo.

« La justice ne peut pas attendre » (Suliman Baldo)

L’expert indépendant de l’ONU chargé des droits de l’homme, Suliman Baldo a bouclé une mission de dix jours au Mali. Mission au cours de laquelle il a eu de multiples rencontres avec des victimes et acteurs de droits de l’homme, même s’il n’a pas pu se rendre dans le nord du pays pour des raisons de sécurité. La situation sécuritaire se dégrade et a pour conséquence une détérioration de la situation des droits de l’homme dans le nord du pays. Alors dans ce contexte, comment rendre justice aux victimes de la crise ? En cliquant sur le lien ou la photo, écoutez ci-dessus, la réponse de Suliman Baldo au micro de notre correspondant à Bamako, Yaya Konaté.